5 mauvaises habitudes qui causent la rétention d’eau et les astuces pour dégonfler

La rétention d’eau se produit généralement lorsqu’un tissu de l’organisme contient une quantité excessive de fluides qu’il n’arrive pas à éliminer, menant ainsi à son gonflement. Également connue sous le nom d’œdème, cette condition est le résultat de nombreux facteurs, dont certains sont liés à notre alimentation ou encore à la sédentarité. Comme pour tout trouble de santé, il est nécessaire d’aller à la source du problème pour en comprendre les causes et trouver un moyen d’y remédier. Des professionnels de la santé nous éclairent dans un article relayé par nos confrères du journal The Telegraph.

Élément essentiel au corps humain, l’eau constitue en moyenne 65% d’un organisme adulte, soit près de 40 litres d’eau pour un poids moyen de 70 kilos. Ainsi, le corps entretient un rapport très étroit avec ce fluide essentiel à la survie de l’être humain. Présent sous forme de liquideintercellulaire, extracellulaire, interstitiel et dans les vaisseaux sanguins, son effet au sein de notre organisme est régulé par tout un système qui veille à ce que les quantités d’eau soient constamment équilibrées. Ainsi, les aliments et l’eau que nous consommons apportent au corps le volume hydrique dont il a besoin, tandis que la transpiration, l’urine et la respiration permettent d’en éliminer l’excédent. Il arrive toutefois que ce système connaisse quelques défaillances, c’est alors qu’on parle de rétention d’eau.

Les causes de la rétention d’eau
Généralement, la rétention hydrique désigne de l’eau qui s’accumule dans les tissus au lieu d’être régie par les systèmes lymphatiques, sanguins et circulatoires. Bien qu’elle touche communément les pieds et les chevilles (œdème périphérique), les gonflements qu’elle provoque peuvent s’observer à différents endroits du corps comme le visage ou encore les mains. En voici certaines causes :

Alimentation riche en sel : De nombreux facteurs entrent en jeu lorsqu’il s’agit de rétention d’eau, à commencer par une mauvaise alimentation. Une consommation trop riche en sodium est souvent responsable de gonflements, surtout lorsque le corps manque d’hydratation. Cela concerne notamment les aliments riches en sels tels que les viandes transformées, le sel de table et les produits en conserve.

La sédentarité : L’immobilité ou l’inactivité prolongée seraient également des causes connues menant à la rétention d’eau. Le corps étant « figé » pendant de nombreuses heures, les fluides ont plus de facilité à s’accumuler dans certaines zones. Ainsi, rester debout toute la journée serait l’une des deux causes principales de l’œdème périphérique.

Insuffisance cardiaque : En raison du cœur qui n’arrive pas à opérer correctement, la circulation du sang ralentit et les cellules se retrouvent privées d’oxygène et de nutriments. En réponse à ce problème, les reins commencent alors à envoyer des signaux à l’organisme qui retient du sodium et des liquides en excès afin de favoriser le volume sanguin.

Maladies hépatiques : En bloquant la circulation lymphatique, les maladies du foie entraînent la formation d’œdèmes.

Changements hormonaux : Durant la grossesse, le cycle menstruel, la ménopause ou lors de la prise de contraceptifs, certaines hormones, dont les œstrogènes, perturbent le fonctionnement régulier du corps et l’encouragent à s’accrocher aux liquides qui lui sont fournis à travers notre alimentation.

Caféine et alcool : Une consommation régulière ou excessive de ces deux éléments entraîne la déshydratation du corps qui, pour compenser, commence alors à retenir de l’eau en excès pour maintenir son équilibre hydrique.

Les conseils au quotidien

Avant d’entamer toute action indépendante, il est important de consulter son médecin traitant afin de déterminer si les œdèmes ne proviennent pas de maladies sous-jacentes. Si vous découvrez que votre rétention d’eau provient simplement d’une mauvaise alimentation ou d’une immobilité prolongée, voici quelques conseils à suivre :

· Réduisez votre consommation de sel et favorisez des aliments riches en potassium comme le chou, les épinards, les bananes, les lentilles et les dattes (qui permettent d’éliminer l’excédent d’eau) et en vertus drainantes tels que le concombre et le persil.

· Hydratez-vous régulièrement pour stimuler vos fonctions rénales.

· Surélevez vos jambes pour favoriser le transit veineux. Si vous passez votre journée assis, levez-vous une fois par heure pour stimuler la circulation sanguine

· Stimulez votre circulation en passant des jets d’eau froide sur vos jambes en terminant votre douche. Séchez-les bien en frictionnant de bas en haut.

· Essayez de suivre une activité physique régulière pour favoriser la transpiration. La natation est particulièrement recommandée.

· Évitez les vêtements trop serrés qui vous compriment le corps et gênent la circulation sanguine.

· Évitez la chaleur et les températures trop hautes au risque de voir les gonflements s’accentuer. Privilégiez les zones d’ombre et les endroits frais.